bandeau esprit68
NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES Je lutte donc je suis

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES – suivi de la bande annonce de « Je lutte donc je suis » et de « Les premières fleurs ont quelque chose à nous dire »

Film de Yannis Youlountas, 2013. « Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : " Ne vivons plus comme des esclaves " (prononcer " Na mi zisoumé san douli " en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. » « Ne vivons plus comme des esclaves » montre les actions concrètes engagées en Grèce pour améliorer la vie, la résistance anti-fasciste, la lutte contre les spoliations capitalistes et les nouvelles expérimentations démocratiques et populaires au pays de la démocratie athénienne. Toutes les initiatives présentées dans ce film ne sont pas « radicales ». Certaines sont des réponses immédiates à la misère générée par la crise, mais ensemble, elles donnent un corps à une utopie plus vaste, celle qui consiste à reprendre en main nos vies, pour ne plus vivre comme des esclaves ! A voir ici. La page du film est suivi de la bande annonce du prochain film de Yannis Youlountas, « Je lutte donc je suis », dont la sortie est prévue en 2015, et d'un clip « Les premières fleurs ont quelque chose à nous dire » sur le nouveau printemps des luttes.

Accueil > Films et vidéos recommandés > NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES


A voir sur cette page ou à cette adresse et à celle-là.


NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES

BA longue du nouveau film JE LUTTE DONC JE SUIS

Les premières fleurs ont quelque chose à nous dire
Le printemps est de retour
et les premières fleurs ont quelque chose à nous dire :
JAMAIS NOUS NE BAISSERONS LES BRAS.
Nous ne défendons pas la nature,
nous sommes la nature qui se défend.

Nous sommes la vie, l'humain, la Terre
et tous ceux qui la peuplent
face au pouvoir mortifère qui veut nous domestiquer
et nous transformer en marchandise.

Nous sommes l'amour, la résistance et la création,
face à la haine, à la collaboration et à la destruction.

Nous sommes la liberté, l'égalité et la fraternité,
pas sous la forme d'une devise abstraite
gravée dans le marbre,
mais dans l'action concrète
au cœur de la vie quotidienne.

Nous sommes la mémoire des zones à défendre
que des politiciens autoritaires et corrompus
veulent détruire et faire oublier.

Nous sommes les sœurs et frères
des occupants de la ZAD du Testet
expulsés violemment par l'Etat-PS
et des milices fascisantes
dans les derniers jours de l'hiver.

Pour toutes celles et ceux qui ont tout perdu :
affaires personnelles, souvenirs d'enfance,
tentes et véhicules détruits,
et qui sont aujourd'hui hébergés et nourris
par certains d'entre nous...

NI OUBLI NI PARDON !

Viennent le temps des fleurs et celui des cerises.
La lutte et la vie ne font qu'un.
Le printemps est de retour et les premières fleurs
ont quelque chose à nous dire :

ZAD PARTOUT !

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES !