bandeau esprit68

Discours d’Hugo Chavez à la « COP15 » de Copenhague

Discours du président vénézuélien Hugo Chavez à la 15e « Conférence des parties » (COP 15) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques tenue à Copenhague (Danemark), du 7 au 18 décembre 2009. Hugo Chavez y évoque un certain fantôme qui hante la conférence, le fantôme du capitalisme, véritable responsable de la catastrophe climatique. Le président vénézuélien cite le journaliste français Hervé Kempf à propos de son livre « Comment les riches détruisent la planète » et évoque les gigantesques inégalités dans la répartition des richesses entre les êtres humains. Il fait également référence aux manifestations durement réprimées qui se déroulent dans les rues de Copenhague. Le discours de Chavez est important, ample et émouvant. A ma connaissance, il a été très peu relayé par les médias occidentaux, et pour cause !
Certes, ce discours serait plus crédible encore, si le Venezuela n’était pas un pays producteur de pétrole qui n’a objectivement pas intérêt à la conclusion d’un accord de réduction des émissions de CO2 et si, en outre, la diplomatie vénézuelienne ne s’était pas montré si complaisante à l’égard de l’autoritarisme chinois ou iranien. Mais compte tenu de sa situation géopolitique, peut-être est-ce la seule voie possible pour le Venezuela, qui affiche au moins la volonté de répartir plus équitablement la manne pétrolière au sein de la communauté nationale.

Accueil > Films et vidéos recommandés > Discours d’Hugo Chavez à la « COP15 » de Copenhague



A voir sur cette page ou sur dailymotion à cette adresse.


Partie 1
Partie 2