bandeau esprit68
Bêtise et compromissions ordinaires du pouvoir

Bêtise et compromissions ordinaires du pouvoir

De Michèle Alliot-Marie à Boris Boillon, de Nicolas Sarkozy à Dominique Strauss-Khan, La bêtise arrogante et les lamentables compromissions des femmes et des hommes de pouvoir français face à la dictature.
Les quatre extraits vidéos ici proposés sont très connus. Ils ont été maintes fois commentés. Il n’est pourtant pas inutile de les compiler pour mémoire, et parce qu’au delà de la médiocrité, du mépris, de la bêtise, des mensonges et des compromissions des acteurs qu’ils mettent en scène, ils révèlent la nature corruptrice du pouvoir. Les états et les institutions internationales, et finalement tous les lieux du pouvoir, secrètent naturellement ce genre de fanfaronnades et de compromissions. Aujourd’hui, l’oubli généralisé du bien commun et de l’intérêt des peuples ne fait que les rendre plus voyants et plus intolérables.



Accueil > Films et vidéos recommandés > Bêtise et compromissions ordinaires du pouvoir



En pleine insurrection, quelques jours avant la chute de Ben Ali Michèle Alliot-Marie propose à l'Assemblée nationale, le savoir-faire français à la police tunisienne pour « régler les situations sécuritaires ».

Boris Boillon et Kadhafi : « Toi aussi mon fils » ! Et puis un peu plus tard : « Franchement, vous croyez me faire tomber avec de trucs minables comme ça !

Sarkozy et Kadhafi : comme il l’avait lui même prédit, c’est perdu sur le terrain des contrats, et c’est gagné sur celui de la honte.

En visite le 18 novembre 2008 à Carthage, Dominique Strauss-Kahn n'a pas manqué de féliciter le président Zine El Abidine Ben Ali pour la pertinence de ses choix économiques : « Je m'attends à une forte croissance en Tunisie cette année, la politique économique adoptée ici est une politique saine et constitue le meilleur modèle à suivre pour de nombreux pays émergents. »